Actualité économique

Les banques qui ne misent pas sur la convergence européenne sont mieux loties

Les banques européennes qui sont concentrées sur un marché spécifique ou qui ont des activités transfrontalières limitées auront probablement de meilleurs résultats que celles qui ne le sont pas, a déclaré lundi à CNBC le PDG du groupe bancaire autrichien Erste.

crise financière mondiale de 2008 et la crise de la dette souveraine de la zone euro en 2011, les banques européennes ont eu du mal à améliorer leurs bilans. Selon Andreas Treichl, PDG d'Erste, ils ont encore beaucoup de chemin à faire avant d'être “en bonne forme”.

“Le problème, c'est que le système financier européen n'est tout simplement pas encore au mieux”, a déclaré Treichl à “Street Signs”.

Il a noté que les banques scandinaves et d'autres qui ont une activité limitée en Europe sont dans une position plus forte. “Si vous regardez certaines banques, dans certains pays, elles se portent extrêmement bien”, a-t-il déclaré.

“La plupart d'entre elles sont en réalité des banques non transfrontalières. Vous regardez les banques scandinaves ou situées en Espagne mais ne réalisant des opérations à l'étranger qu'en dehors de l'Europe. Elles font beaucoup mieux que les banques qui jouent un jeu de convergence européenne et cela devrait donner une très bonne histoire aux politiciens européens “, a déclaré Treichl.

Les législateurs européens ont essayé, depuis la crise financière mondiale, de renforcer les règles et d'intégrer davantage les banques européennes. Bien que la prétendue Union bancaire ait évolué au cours des deux dernières années, elle n’est pas encore achevée. Certains États membres se montrent prudents quant à l'intégration de leurs systèmes bancaires à d'autres systèmes européens, en raison des divergences existant dans la zone euro.

.

Tags

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

Close
Close