Actualité économique

Le PDG d'Abraaj n'est pas responsable de son effondrement, selon un avocat

L'avocat du PDG de capital-investissement privé, Arif Naqvi, affirme que son client n'est pas à blâmer pour l'effondrement de son fonds d'investissement Abraaj, mais admet que le scandale a causé “quelques dommages” à la réputation de Dubaï.

mieux contenir ce problème après que cela se soit produit? J'aurais dit oui”, a déclaré Al Mulla. “Je pense qu'ils n'ont probablement pas réalisé l'ampleur de la situation.”

La DFSA, l'organe de réglementation du Dubai International Financial Center (DIFC), enquêtait sur diverses questions au sein du groupe Abraaj. Un porte-parole de la DFSA a refusé de commenter lorsque CNBC a pris contact.

“Il était du devoir des régulateurs d'essayer de contourner ces incidents et d'essayer de contenir les dégâts causés au public”, a ajouté Al Mulla. “Si la DFSA était venue plus tôt, avait répondu à ces préoccupations et aux médias, je pense que oui, cela aurait été évité”, a-t-il déclaré.

.

Tags

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

Close
Close